Banniere

Louis XIII le Juste

Biographie
Louis XIII de 1601 à 1625
Louis XIII 1625 à 1643

Biographie

JPEG - 16 ko
Louis XIII
par Philippe de Champaigne

Né le 27 septembre 1601 à Fontainebleau et mort à Saint- Germain-en-Laye le 14 mai 1643, roi de France de 1610 à 1643, Louis XIII est le fils d’Henri IV et de Marie de Médicis.

Le jeune Louis fut élevé en compagnie de ses frères et sœurs bâtards, que le roi avait eu avec Gabrielle d’Estrées et Henriette d’Entragues.

Timide, sensible, bégayant légèrement, il est très attaché à son père, qui l’initie très jeune à son rôle de souverain. L’assassinat d’Henri IV par Ravaillac le 14 mai 1610 affecte fortement cet enfant de neuf ans.

Il est sacré à Reims le 17 octobre 1610, mais c’est sa mère Marie de Médicis qui assure la Régence. Son précepteur Giles de Souvré lui assura une éducation assez superficielle. Louis se passionnait particulièrement pour la musique et la chasse.Très pieux, renfermé et taciturne, il souffrait beaucoup du quasi-abandon de sa mère et de l’emprise qu’avait sur elle, son favori Concini, promu Maréchal sans avoir jamais dirigé la moindre troupe, et qui dilapidait les réserves accumulée sous le gouvernement de Sully. Il est déclaré majeur en 1614 .

JPEG - 5.4 ko
Concini

Marie de Médicis décide de marier son fils à Anne d’Autriche. Le mariage est célébré à Bordeaux le 28 novembre 1615, Louis XIII a quatorze ans. Marie de Médicis et Concini, Maréchal d’Ancre, très impopulaires, étaient les maîtres du royaume, et le roi leur vouait une haine farouche. Aidé de son maître de fauconnerie, Charles d’Albert, duc de Luynes et de quelques fidèles, il fait arrêter Concini qui est abattu sur place, sa femme, qui sera exécutée peu de temps après, et assigne sa mère à résidence à Blois.

Ce premier coup de force en 1617 marque le début du règne de Louis XIII. Le duc de Luynes devint le confident du roi. Promu Connétable, premier gentilhomme de la Chambre, couvert d’honneurs et de charges il fut un piètre administrateur de 1617à 1621. Après la mort de Luynes en 1621, Louis XIII décide de reprendre les rênes du pouvoir. Il s’entoure d’anciens ministres d’Henri IV, comme Brûlart de Sillery, La Vieuville ...

A Blois, Marie de Médicis intrigue contre son fils, et pensant retrouver une influence politique, elle arrive à le convaincre de faire entrer au gouvernement l’évêque de Luçon, ancien ministre de Concini, exilé en Avignon.. Louis XIII se laisse convaincre et Armand Jean du Plessis, cardinal de Richelieu entre au Conseil en 1624.

JPEG - 8.1 ko
duc de Luynes

Bien qu’éprouvant peu de sympathie pour le personnage, Louis XIII reconnaîtra ses qualités d’homme d’état. Ils formeront une association très étroite, jamais démentie : ils partageaient une même conception de la grandeur de la France.

De nombreux complots eurent lieu à la cour, et pour mâter cette noblesse rebelle, Louis XIII promulgua des décrets importants : réaffirmation de l’interdiction du duel, et des sanctions sévères prises contre les contrevenants, allant même jusqu’à la pendaison (ce qui était infamant pour la noblesse) démolition des fortifications intérieures, suppression de la charge de Connétable, possibilité à la noblesse de faire du commerce sans déroger, possibilité d’anoblissement de roturiers, ce qui provoquera un bouleversement fondamental dans les structures sociales. Le règne de Louis XIII voit resurgir les affrontements catholiques-protestants.

Les crises prendront fin au siège de la Rochelle, avec la reddition de la cité huguenote et l’édit de grâce d’Alés le 28 juin 1629, interdisant les assemblées politiques et supprimant les places de sûreté protestantes.

Les affaires extérieures, la guerre de Trente Ans contre les Habsbourg , les conflits de succession d’Italie, de Lorraine sont alors prépondérants dans la vie de Louis XIII, mais sa santé chancelante lui fait renoncer à participer activement aux dernières batailles. Ces guerres imposent de lourds sacrifices au royaume, les impôts sont augmentés, et par voie de conséquence, le renforcement du rôle des intendants. Des révoltes populaires éclatent dans les campagnes : les Va-nu-pieds en Normandie, les Croquants entre Loire et Garonne.

JPEG - 5.1 ko
Cinq-Mars

Louis XIII n’a jamais beaucoup apprécié la compagnie de son épouse, Anne d’Autriche, et l’absence de dauphin posait un problème sérieux, d’autant que Gaston d’Orléans le frère du roi complotait pour la succession. En 1637 le roi s’engage à placer le royaume sous la protection de la Vierge, c’est « le vœu de Louis XIII » et le 5 septembre 1638, après 23 ans de mariage, naît Louis-Dieudonné, dauphin de France, futur Louis XIV.

La conspiration de son favori Cinq-Mars et de son ami François-Auguste de Thou qui complotèrent avec Gaston d’Orléans ternirent ses dernières années. Richelieu meurt le 4 décembre 1642 et Louis XIII souhaite poursuivre sa politique en faisant entrer Mazarin au Conseil. Sentant ses dernières heures venues, le roi institue le 20 avril 1643, Conseil de Régence nommant Anne d’Autriche régente, Mazarin chef du Conseil. Louis XIII meurt le jeudi 14 mai 1643, exactement trente-trois ans après la mort de son père.

Louis XIII est un roi quelque peu méconnu, car aux yeux de l’histoire, sa personnalité a été éclipsée par celle de son père Henri IV, celle de son fils Louis XIV ou de son ministre Richelieu. Il est aussi la victime romantique d’Alexandre Dumas et de ses trois mousquetaires ! Il ne faut cependant pas oublier que c’est sous son règne que furent crées les instruments du pouvoir que Mazarin et Louis XIV utiliseront pour faire de la France la première puissance européenne de l’époque.

par Webmaster
Publié le 30 octobre 2002 - Modifié le 30 septembre 2012
 
Site réalisé avec Spip 1.9.2c [10268] - Espace Privé
Hit-Parade
Nous avons fait l'objet d'une déclaration à la CNIL, récépissé de déclaration N°732213