Banniere

Louis XIV le Grand dit le Roi Soleil

Jeunesse tourmentée
L’apogée du roi
Le roi et la politique
Rayonnement culturel
Louis XIV de 1638 à 1662
Louis XIV de 1663 à 1680
Louis XIV de 1681 à 1702
Louis XIV de 1703 à 1715

L’apogée du roi

JPEG - 7.2 ko
Louis XIV en soleil
par Henry de Gissey

Louis XIV choisit pour emblème le Soleil. C’est l’astre qui donne vie à toute chose, mais c’est aussi Apollon, le Dieu de la Paix et des Arts. On retrouve à Versailles de nombreuses allusions à ce dieu de la mythologie grecque.

Le soleil c’est aussi le symbole de l’ordre et de la régularité, il se lève, se couche sans déroger à la règle. Louis XIV sera en quelque sorte le soleil sur la terre, en permettant aux courtisans d’assister à toutes les étapes de sa journée. Le roi est apparu habillé en Soleil lors d’une fête de Cour.

Louis XIV n’était pas très grand, environ un mètre soixante-cinq, robuste et large d’épaules, il imposait par sa prestance et son élégance. On le dit beau, son allure est majestueuse. Jamais fatigué, il ne semble craindre ni la pluie, ni le froid et s’étonne qu’on puisse y être sensible. D’ailleurs, lors de ses déplacements, il fera subir à la Cour le même traitement qu’à lui-même.

Il s’adonne avec fougue aux exercices du corps, il excelle au jeu de paume et danse quelquefois dans des spectacles de ballets. Le film « le roi danse » de Gérard Corbiau illustre parfaitement le portrait de ce jeune roi. De sa mère, il a hérité la piété, mais aussi des manières exquises et un beau langage, même pour les choses les plus frivoles. Il parle avec aisance mais n’aime pas être pris au dépourvu. Aussi lorsque c’est le cas, il répond le « je verrai » demeuré célèbre.

De Mazarin, son guide, il a hérité du goût de l’action et de l’efficacité, de l’art d’écouter. Louis XIV a toujours été avide de s’instruire et de s’informer. Travailleur acharné, il accomplit sa tâche de roi avec bon sens et s’entoure d’hommes ayant une grande puissance de travail comme Louvois ou Colbert. Il s’informe de tout, car il dit :« tout homme qui est mal informé ne peut que mal raisonner ».

JPEG - 15.2 ko
Le Roi Soleil par Werner

Très sensible, il apprend progressivement à dissimuler cette sensibilité et ses passions. Il affiche une grande passion pour les femmes, et ses maîtresses seront nombreuses. Marie Mancini, Henriette d’Angleterre, Louise de La Vallière, Mme de Montespan, Mme de Fontanges, Mme de Maintenon qu’il épousera secrètement. Il y en eut bien d’autres, plus modestes dont les noms ont été oubliés. Cependant, jamais le roi ne sacrifiera l’Etat à ses passions, son incroyable vitalité lui permettant de tout mener de front !

Si un seul mot devait qualifier Louis XIV, ce serait le mot « Grandeur ». Tout sa vie ce souci de paraître, ce souci de grandeur l’a hanté, pour sa personne, pour sa cour et pour la France. La remarque de La Fontaine le caractérise :« pensez-vous que le monde ait beaucoup de rois d’une si belle stature, d’un aspect aussi magnifique ? Je ne le pense pas et, quand je le vois, j’imagine voir la Grandeur en personne ».

Cependant, Louis XIV se soucie peu du détail de la vie de son peuple, pour lui la France est « Une » et il veillera à son rayonnement aussi bien militaire que politique ou artistique, sans se soucier des misères des français. Si le terme Roi-Soleil n’est qu’un surnom, le vrai nom de Louis XIV est Louis Le Grand.


par Webmaster
Publié le 30 octobre 2002 - Modifié le 30 mars 2009
 
Site réalisé avec Spip 1.9.2c [10268] - Espace Privé
Hit-Parade
Nous avons fait l'objet d'une déclaration à la CNIL, récépissé de déclaration N°732213